Sous les jupes des filles

Pince à jupe

Nous avons décelé une petite innovation mais pas moins pratique pour nous les filles : le POUPOUPIDOU !

Accessoire d’origine Nantaise, c’est un produit tiré du Penny in your pants : un élastique, une pièce et l’on fait un short avec sa jupe. Plus design et plus pratique le POUPOUPIDOU est une pince à linge tenue par une coque souple avec 2 aimants à fixer sous la selle du vélo.

L’avantage, c’est que l’on peut prendre juste le haut de la jupe sans avoir à la mettre en short : 40% des  cyclistes sont des femmes, une innovation qui va leur permettre de faire du vélo en toute facilité indépendamment de leur style vestimentaire.

Lors de l’évènement Velocity2015, j’ai rencontré Marc et Céline, le couple qui a donné naissance au POUPOUPIDOU, Marc nous explique :

Pourquoi le Poupoupidou, vous n’aimez plus voir sous les jupes des filles ?

L'idée du Poupoupidou est née assez simplement, avec Céline notre moyen de transport privilégié : le vélo, ses tenues vestimentaires préférées : les jupes ou les robes. En l'observant à vélo, je me suis rendu compte que ce n'était pas simple de pédaler ainsi.
Comme la majorité des femmes dans cette situation, elle trouvait des astuces plus ou moins efficaces. Mais la plupart du temps, elle tenait son guidon à une main avec l'autre main sur la cuisse pour tenir sa jupe... Limite dangereux.

Je me suis dit que j’allais lui acheter un accessoire, mais je n'en ai pas trouvé. Puis l'idée des aimants pouvant se fixer sous la selle et d'une pince est arrivée. Après une cinquantaine de prototypes, le Poupoupidou est né.

Un choix « made in Nantes » c’est facilement réalisable ? (prix et matériel de bonne qualité)
Et pourquoi cette envie ?

Le choix du "Made in Nantes" était une évidence pour nous. Dans notre vie quotidienne, nous  privilégions au maximum les circuits courts, principalement dans l'alimentation.

En tant que fabriquant, il n'était pas question de faire fabriquer le Poupoupidou à l'étranger.  Nantes est une ville dynamique où nous avons pu trouver des partenaires locaux pour développer le Poupoupidou. Nous savions qu'il serait plus cher, mais c'est une question de choix. Même si nous ne sommes que deux dans la société et que la production est encore toute petite, nous faisons travailler le tissu local : un artiste Nantais MÖÖN, la CEMI pour l'injection, TPG packaging pour les boites et l’ADAPEI 49 (un atelier protégé) pour le marquage et le montage.

Comment avez-vous eu l’idée de passer via une plateforme de crowdfunding ?

Le financement participatif est en plein développement et nous n'avions pas suffisamment de fonds pour créer la société et le moule d'injection. Nous nous sommes dit que ce moyen de financement nous correspondait et c'est un excellent test  pour une idée. Nous avons pu voir si le projet rencontrait une attente, en plus cela nous obligeait à communiquer et à se faire connaître. Sans la réussite du financement participatif, nous n’aurions surement pas été si loin.

Comment se réalisent concrètement vos actions d’insertion ?

Nous n'avons pas d'action directe d'insertion mais nous travaillons avec l’ADAPEI 49 (un atelier protégé) sur Cholet et un ESAT. Nous leur passons des commandes et leur faisons confiance. Nous leur avons fabriqué des outils pour les faciliter la tâche.

Maintenant vous n’avez plus qu’à venir en boutique pour avoir ou offrir le PouPouPiDou !

Velo Electro : 50 rue saint Georges 75009

Neovelo : 27 rue de Cronstadt 75015